Impact sur la santé-sécurité de l’introduction des nouvelles technologies et organisations au sein de l’usine du futur

De nombreuses études soulignent l’importance, dans le paradigme de l’usine du futur, de la prise en compte de l’Homme dans les systèmes de production et ceci suivant plusieurs axes : assistance physique et cognitive, ergonomie, adaptation des compétences et connaissances, organisation dans l’espace et dans le temps.

Par Patrick Martin
Le 18/03/2017

De nombreuses études soulignent l’importance, dans le paradigme de l’usine du futur, de la prise en compte de l’Homme dans les systèmes de production et ceci suivant plusieurs axes : assistance physique et cognitive, ergonomie, adaptation des compétences et connaissances, organisation dans l’espace et dans le temps. Certains points sont actuellement mis en avant : cobotique, réalité augmentée, formation ; des projets sont soutenus au niveau national comme européen. Cependant les problématiques de santé-sécurité au travail (accident, fatigue, stress, TMS…) méritent d’être pris en compte d’une façon plus approfondie dans les différentes phases de conception et d’exploitation des équipements de travail.

Compte tenu de la variabilité et de l’incertitude de la demande, donc de la réactivité demandée, on constate une complexification des usages. Elles peuvent être réalisées soit par l’Homme soit par un équipement automatisé, soit par les deux en coopération (usinage, assemblage, manutention…). Les multiples configurations physiques et de gammes de fabrication, qui évoluent en fonction de l’utilisation ou de la reconfiguration, ne sont pas prévisibles au niveau de la conception. Ainsi s’impose une démarche de « prévention intégrée », qui consiste à appliquer au plus tôt des principes de conception-reconception sûre d’un futur équipement de travail, en les intégrant en amont dans les spécifications fonctionnelles, en proposant des modélisations assurant la formalisation des connaissances et la communication entre acteurs. Il est nécessaire de fournir aux concepteurs une démarche structurée et outillée pour passer de la conception de systèmes techniques à la conception des situations de travail, afin de concilier performance et prévention des risques professionnels. Le développement de la simulation sur des modélisations prenant en compte des paramètres clés (espaces de travail, flux d’énergie, organisation des tâches, contrôle-commande…) doit permettre d’anticiper les configurations dangereuses et d’identifier des scenari critiques dans les différentes phases de vie du système (montage, exploitation, reconfiguration, modification, démantèlement…). Ceci conduit à de nouvelles compétences métier et à un dialogue renforcé entre les acteurs (conception, prévention, industrialisation, organisation).

Au niveau de la production, les nouvelles technologies apportent une assistance adaptée aux opérateurs, aux niveaux physique, informationnel (interfaces intelligentes, réalité augmentée..) ou cognitif. Les capteurs et les objets connectés fournissent un très grand nombre de données pouvant être exploitées pour la prévention ou l’anticipation des accidents ; les données d’usage prescrites et non prescrites sont disponibles en temps réel. Compte tenu des problématiques de vieillissement de la population, des parcours professionnels variés, de la diversité des opérateurs, il est possible de valoriser chacun sur des activités à plus forte valeur ajoutée. L’opérateur doit en outre disposer de marges de manœuvre dans l’organisation de ses activités. Le pilotage de la production devrait s’orienter vers une auto-organisation, assurant une combinaison entre la flexibilité et l’expertise humaine.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Industrie du futur
L’industrie du futur ? Des robots et des hommes
L’industrie du futur ? Des robots et des hommes

[confidences d’un patron] À la tête d’Alliansys, une PME d’électronique, Michel de Nonancourt mène de front modernisation de l’outil industriel et autonomisation des salariés.

 

Voir ce poste
Industrie du futur
L’industrie du futur, ou la nécessaire montée en gamme de nos entreprises
L’industrie du futur, ou la nécessaire montée en gamme de nos entreprises

Tout le monde adhère aujourd’hui à l’idée que notre industrie doit monter en gamme. À cette fin, quatre défis au moins sont à relever.

Voir ce poste
Industrie du futur
75% des industriels de taille moyenne aux Etats-Unis et en Europe adopteront un modèle orienté service avant 2018
75% des industriels de taille moyenne aux Etats-Unis et en Europe adopteront un modèle orienté service avant 2018

Pallier au manque de compétences et booster les services sont les premières priorités des industriels en 2017. Qu’en est-il de l’Internet-of-Things ? Aujourd’hui, 50% des coûts des projets IoT sont liés à l’intégration. En 2017, de nombreux industriels auront déjà acquis leurs solutions IoT – ils ont à présent besoin de mieux les intégrer pour les exploiter pleinement. Amor Bekrar, président d’IFS France, décrit dans trois billets, les trois tendances clés pour les industriels en 2017 et au-delà. Celui-ci s’attache au modèle orienté service. Les deux précédents traitaient de l’IoT et de l’expérience par apprentissage.

Voir ce poste
Industrie du futur
The Smart Way. Excellence opérationnelle : transformer nos usines en pépites grâce à l’industrie du futur
The Smart Way. Excellence opérationnelle : transformer nos usines en pépites grâce à l’industrie du futur

Michael Valentin, directeur associé chez OPEO, présente son ouvrage « The Smart Way ».

La France industrielle a tous les atouts pour réussir avec des forces historiques très solides et une révolution industrielle qui rebat toutes les cartes. Mais pour profiter au maximum de l’industrie du futur, le mouvement doit être encouragé, expliqué et accompagné de façon méthodique : c’est l’objet de cet ouvrage qui donne les clés indispensables au succès de la transformation qui débute dans chaque entreprise.

Voir ce poste

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous pouvez à tout moment nous adresser vos contributions et participer ainsi à la réflexion sur les enjeux de l’industrie.

Devenez contributeur