Impact sur la santé-sécurité de l’introduction des nouvelles technologies et organisations au sein de l’usine du futur

De nombreuses études soulignent l’importance, dans le paradigme de l’usine du futur, de la prise en compte de l’Homme dans les systèmes de production et ceci suivant plusieurs axes : assistance physique et cognitive, ergonomie, adaptation des compétences et connaissances, organisation dans l’espace et dans le temps.

Par Patrick Martin
Le 18/03/2017

De nombreuses études soulignent l’importance, dans le paradigme de l’usine du futur, de la prise en compte de l’Homme dans les systèmes de production et ceci suivant plusieurs axes : assistance physique et cognitive, ergonomie, adaptation des compétences et connaissances, organisation dans l’espace et dans le temps. Certains points sont actuellement mis en avant : cobotique, réalité augmentée, formation ; des projets sont soutenus au niveau national comme européen. Cependant les problématiques de santé-sécurité au travail (accident, fatigue, stress, TMS…) méritent d’être pris en compte d’une façon plus approfondie dans les différentes phases de conception et d’exploitation des équipements de travail.

Compte tenu de la variabilité et de l’incertitude de la demande, donc de la réactivité demandée, on constate une complexification des usages. Elles peuvent être réalisées soit par l’Homme soit par un équipement automatisé, soit par les deux en coopération (usinage, assemblage, manutention…). Les multiples configurations physiques et de gammes de fabrication, qui évoluent en fonction de l’utilisation ou de la reconfiguration, ne sont pas prévisibles au niveau de la conception. Ainsi s’impose une démarche de « prévention intégrée », qui consiste à appliquer au plus tôt des principes de conception-reconception sûre d’un futur équipement de travail, en les intégrant en amont dans les spécifications fonctionnelles, en proposant des modélisations assurant la formalisation des connaissances et la communication entre acteurs. Il est nécessaire de fournir aux concepteurs une démarche structurée et outillée pour passer de la conception de systèmes techniques à la conception des situations de travail, afin de concilier performance et prévention des risques professionnels. Le développement de la simulation sur des modélisations prenant en compte des paramètres clés (espaces de travail, flux d’énergie, organisation des tâches, contrôle-commande…) doit permettre d’anticiper les configurations dangereuses et d’identifier des scenari critiques dans les différentes phases de vie du système (montage, exploitation, reconfiguration, modification, démantèlement…). Ceci conduit à de nouvelles compétences métier et à un dialogue renforcé entre les acteurs (conception, prévention, industrialisation, organisation).

Au niveau de la production, les nouvelles technologies apportent une assistance adaptée aux opérateurs, aux niveaux physique, informationnel (interfaces intelligentes, réalité augmentée..) ou cognitif. Les capteurs et les objets connectés fournissent un très grand nombre de données pouvant être exploitées pour la prévention ou l’anticipation des accidents ; les données d’usage prescrites et non prescrites sont disponibles en temps réel. Compte tenu des problématiques de vieillissement de la population, des parcours professionnels variés, de la diversité des opérateurs, il est possible de valoriser chacun sur des activités à plus forte valeur ajoutée. L’opérateur doit en outre disposer de marges de manœuvre dans l’organisation de ses activités. Le pilotage de la production devrait s’orienter vers une auto-organisation, assurant une combinaison entre la flexibilité et l’expertise humaine.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Industrie du futur
Le futur de l’industrie passe aussi par une transformation des méthodes marketing et commerciales
Le futur de l’industrie passe aussi par une transformation des méthodes marketing et commerciales

On ne peut pas vendre les solutions de demain avec les méthodes commerciales d’hier !

Voir ce poste
Emploi et compétences
Ne taxez pas les robots, formez les salariés !
Ne taxez pas les robots, formez les salariés !

L’industrie française souffre sur le long terme d’un manque d’investissement. Nous sommes pris en tenailles entre des pays à bas salaires dont l’offre est meilleur marché et ceux qui peuvent vendre cher des produits de qualité grâce à un outil de production performant.

Voir ce poste
Industrie du futur
Croire en « l’industrie du futur » et au futur de l’industrie
Croire en « l’industrie du futur » et au futur de l’industrie

Avec des gains de productivité inédits et sous-estimés par les entreprises, l’industrie est à l’aube de mutations intitulées « l’industrie du futur », en fait d’ores et déjà en cours. Les entreprises affichent un engagement et une volonté d’améliorer l’efficacité et la flexibilité de leurs processus. Toutefois, la mise en action dans les faits est mitigée car le concept est encore en voie d’appropriation.

Voir ce poste
Industrie du futur
Le cabinet KOHLER C&C reçoit le 8e prix parlementaire franco-allemand !
Le cabinet KOHLER C&C reçoit le 8e prix parlementaire franco-allemand !

L’ouvrage « Industrie 4.0 : Les défis de la transformation numérique du modèle industriel allemand » remporte le 8e prix parlementaire franco-allemand décerné par l’Assemblée Nationale et le Bundestag.

Voir ce poste

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous pouvez à tout moment nous adresser vos contributions et participer ainsi à la réflexion sur les enjeux de l’industrie.

Devenez contributeur