L’industrie de plus en plus attractive auprès des jeunes

À l’occasion de la Semaine de l’industrie, Arts et Métiers ParisTech a publié lundi dernier, en partenariat avec OpinionWay, les résultats du baromètre « Les jeunes et l’industrie ». Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 501 lycéens, représentatif de la population des lycéens en série S et Technologique. Les résultats sont encourageants : 46 % (+3 points) des lycéens interrogés déclarent vouloir travailler dans l’industrie.

Par Sounia Chanfi
Le 27/03/2017

Pour Laurent Champaney, directeur général d’Arts et Métiers, les résultats du baromètre sont essentiels : « ils nous permettent de mieux comprendre les représentations et les aspirations des jeunes, et donc de concevoir ou adapter nos formations et notre pédagogie, toujours en lien avec les acteurs de l’industrie. Sur la base des premiers avis récoltés depuis maintenant cinq ans, l’établissement a construit une formation appelée Bachelor technologique destiné aux titulaires d’un bac technologique. Ce nouveau cursus délivre un diplôme de niveau bac + 3. »

Une image du secteur qui s’améliore d’année en année

La 5e édition du baromètre révèle que 77 % des lycéens interrogés ont une bonne opinion de l’industrie (+ 8 points sur 5 ans), jugée comme un secteur ayant un rôle majeur dans l’économie. Pour les jeunes, l’industrie a de nombreux atouts. Les entreprises industrielles contribuent à l’innovation, permettent d’être en contact avec les technologies de pointe (85 % des interrogés dans les deux cas) et agissent de plus en plus pour l’emploi en offrant une large diversité de métiers (83 % d’entre eux).

Près d’un jeune sur deux intéressé pour travailler dans l’industrie

Les résultats sont encourageants : 46 % (+3 points) des lycéens interrogés déclarent vouloir travailler dans l’industrie. L’enquête montre toutefois que les garçons restent plus nombreux à être attirés par le secteur (54 % contre 34 % chez les filles). C’est aussi principalement le cas pour des lycéens en série technologique (85 %, contre 53 %) en série scientifique.

Le secteur des énergies renouvelables est celui qui attire le plus les jeunes désireux de travailler dans l’industrie (38 %). Les équipements électriques, électroniques et numériques, en deuxième position, se démarquent cette année avec une hausse de 7 points (soit 37 %). À l’inverse, la construction aéronautique ou spatiale, en troisième position, perd de son attrait avec une baisse importante de 17 points (36 %).

Comme les années précédentes, les lycéens jugent encore être assez mal informés sur les métiers industriels et les parcours de formation qui y mènent (respectivement 61 % et 63 %). Ce sentiment est renforcé chez les filles.

Le métier d’ingénieur toujours plébiscité 

Parmi les métiers qui attirent, celui d’ingénieur est particulièrement plébiscité par les lycéens souhaitant travailler dans l’industrie (62 %, -2 points), devant les métiers de chercheur (26 %, -3 points), d’informaticien (25 %, +6 points) et de technicien supérieur (25 %, -3 points). 58 % des sondés considèrent que l’école d’ingénieur est la voie royale pour faire carrière dans l’industrie.

L’industrie du futur sera innovante, verte et respectueuse de l’environnement

Alors que la semaine de l’industrie 2017, qui se tenait du 20 au 26 mars, avait fait de l’écologie son thème phare, le respect de l’environnement apparaît comme un sujet important pour les jeunes interrogés. 68 % le jugent comme un aspect prioritaire à prendre en compte pour les entreprises industrielles et ils sont 61 % à penser la même chose de la limitation du gaspillage des ressources naturelles. 22 % des jeunes qui ont une image négative de l’industrie la perçoivent comme source de pollution, tandis qu’un jeune sur huit considère que l’industrie verte est possible.

Vous pouvez retrouver les résultats du sondage OpinionWay pour Arts et Métiers ParisTech sous format vidéo : ici

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Jeunes et industrie
L’industrie racontée à mes ados … qui s’en fichent
L’industrie racontée à mes ados … qui s’en fichent

De l’internet des objets à l’impression 3D, en passant par l’intelligence artificielle et la transition énergétique, l’industrie du futur est en marche. Pourtant, les idées reçues persistent et nombreux sont ceux qui conservent de l’industrie une image dépassée, souvent proche de la caricature. Industrielle, citoyenne et mère, j’ai voulu démonter les clichés les plus répandus et témoigner, avec humour, sur la réalité de l’industrie d’aujourd’hui, sans en occulter les difficultés.

Voir ce poste
Emploi et compétences
Numérique et industrie : nouveaux métiers, nouvelles compétences
Numérique et industrie : nouveaux métiers, nouvelles compétences

La diffusion du numérique dans l’industrie bouleverse les manières de produire et de travailler. Cette nouvelle révolution fait émerger de nouveaux métiers et modifie les attentes des industriels en termes de compétences.

Voir ce poste
A la découverte de l’industrie
Nouvelle édition "L'industrie racontée à mes ados... qui s'en fichent"
Nouvelle édition "L'industrie racontée à mes ados... qui s'en fichent"

Publié pour la première fois en 2013 et tiré à près de 7 000 exemplaires, l’ouvrage « L’industrie racontée à mes ados… qui s’en fichent » est épuisé. La Fabrique de l’industrie, en partenariat avec l’Onisep, publient aux éditions Dunod une nouvelle édition pour la rentrée scolaire 2016.

Voir ce poste
Formation dans l’industrie
Les robots et l'emploi, un éclairage de La Fabrique de l'industrie
Les robots et l'emploi, un éclairage de La Fabrique de l'industrie

La Fabrique de l’industrie vient de publier une contribution sur cette question qui a le mérite de rappeler quelques fondamentaux relatifs aux innovations techniques. Cette contribution évoque notamment les incertitudes de la communauté des experts à l’égard des effets des nouvelles technologies sur l’emploi.

Voir ce poste

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous pouvez à tout moment nous adresser vos contributions et participer ainsi à la réflexion sur les enjeux de l’industrie.

Devenez contributeur