Économie circulaire : remettre le designer industriel au cœur de la conception

À l’heure de la présentation de la feuille de route sur l’économie circulaire par le ministère de la Transition écologique et solidaire, cette étude montre combien les impacts environnementaux d’un produit ou d’un service doivent être pris en compte dès sa conception.

Par Elisa Ohnheiser
Le 03/05/2018

À l’heure de la présentation de la feuille de route sur l’économie circulaire par le ministère de la Transition écologique et solidaire, cette étude montre combien les impacts environnementaux d’un produit ou d’un service doivent être pris en compte dès sa conception. L’écoconception se décline selon diverses techniques, parmi lesquelles l’éco-innovation apparaît à l’auteure comme la plus efficace. Aux côtés d’ingénieurs produits, souvent chargés de trouver les composants les plus respectueux de l’environnement, le designer industriel joue un rôle irremplaçable puisqu’il apporte sa connaissance des besoins de l’usager et de son utilisation du produit.

Un contexte réglementaire et économique favorable

L’Europe est l’une des régions les plus avancées pour la mise en place de schémas d’économie circulaire. Le règlement REACH de 2007, sur la production et l’importation de substances chimiques, en est un exemple important. La France va plus loin, avec par exemple des mesures sur l’affichage environnemental. Cette impulsion réglementaire se conjugue à des enjeux économiques tangibles : d’un côté, les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales et, de l’autre, l’économie circulaire offre aux producteurs la promesse d’une réduction des coûts de matières premières et d’énergie et parfois aussi d’une montée en gamme.

Le potentiel de l’éco-innovation

L’économie circulaire ne saurait se limiter à la gestion efficace de la fin de vie des produits ; elle réclame au contraire une réflexion dès la conception de ces derniers. Diverses techniques d’écoconception ont été développées, notamment dans les industries de grande consommation. Les méthodes conventionnelles, centrées sur l’étude d’impact des composants et souvent assujetties à la réduction des coûts d’approvisionnement, ont des effets limités. À mi-chemin entre l’innovation et le design, l’éco-innovation apparaît plus prometteuse. Dans cette démarche, le concepteur imagine de nouveaux objets ou des systèmes entiers à faible impact environnemental en raisonnant à partir des attentes des usagers.

Le rôle du designer industriel

Dans les secteurs de grande consommation, la durabilité des produits est souvent une affaire d’ingénieurs spécialisés en questions environnementales parmi lesquelles on ne pense pas à inviter un designer. Pourtant, le créateur industriel devrait jouer un rôle essentiel compte tenu de sa connaissance des usages, de son apport en créativité et de sa capacité à imaginer l’avenir. Nous recommandons donc d’intégrer les compétences du designer au sein des bureaux d’études traitant de projets durables, afin que ces derniers soient très tôt conduits par des méthodologies créatives et centrées sur l’humain.


L’auteure de ce Doc, Stéphanie Souan, a été lauréate du prix de mémoire du concours organisé par La Fabrique en 2017. La deuxième édition du concours « étudiants et jeunes chercheurs » sera lancée à l’automne 2018. Pour plus d’informations : cliquez ici.


Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

icon Leviers de la compétitivité
Pierre-André de Chalendar et Louis Gallois : l’industrie française peut revenir dans la course mondiale
Pierre-André de Chalendar et Louis Gallois : l’industrie française peut revenir dans la course mondiale
Louis Gallois et Pierre-André de Chalendar, co-présidents de La Fabrique de l’industrie, ont présenté leurs vœux à la presse ce jeudi 25 janvier 2018. L’occasion pour eux de partager quelques...
Voir ce poste
icon Leviers de la compétitivité
Le salariat, un modèle dépassé ?
Le salariat, un modèle dépassé ?
« Le CDI c’est dépassé. » « Livreur à vélo, c’est de l’esclavage moderne. » « Demain tous indépendants. »
Voir ce poste
icon Dialogue social dans l’industrie
Qui sont ces Français (mal)heureux au travail ?
Qui sont ces Français (mal)heureux au travail ?
En cette période de réforme du code du travail, La Fabrique se penche sur les travailleurs français. Qui sont-ils ? Dans quelles conditions travaillent-ils ? Et comment se sentent-ils ?...
Voir ce poste
icon Leviers de la compétitivité
Comment déjouer le « mal-investissement » français ?
Comment déjouer le « mal-investissement » français ?
Les entreprises françaises sont les championnes de l’investissement en Europe, ce qui devrait se traduire par une croissance élevée. Or, si les signes d’embellie économique sont incontestables, les indicateurs macroéconomiques...
Voir ce poste

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous pouvez à tout moment nous adresser vos contributions et participer ainsi à la réflexion sur les enjeux de l’industrie.

Devenez contributeur