Le CNI souhaite que l’UE se dote d’une « ambition industrielle forte ».

Le Conseil national de l’industrie milite pour un renouveau des politiques industrielles européennes pour l’industrie et propose dix leviers d’action prioritaires en vue du prochain Conseil européen.

Le Conseil national de l’industrie pense que « l’Union Européenne doit se doter d’une ambition industrielle forte » et l’a fait savoir dans un avis publié le 18 février dernier.

Dans ce document, le CNI souligne que « à l’occasion de la crise de 2008, toutes les puissances économiques ont renforcé leurs mesures de soutien à la restructuration, à l’innovation, à la maîtrise de leur marché intérieur ou à la conquête de marchés internationaux par leurs appareils productifs nationaux. » Il ajoute que « la compétition dans laquelle est engagée l’industrie européenne a profondément changé » et que, en conséquence, « un renouveau profond des politiques européennes à l’égard de l’industrie s’impose ».

Pour le CNI, l’ambition industrielle de l’UE doit reposer sur deux piliers. D’une part la définition d’un cap, grâce à l’adoption en Conseil européen d’un objectif collectif de relèvement de la part de l’industrie manufacturière dans le PIB de l’UE à 20 % en 2020. D’autre part l’adoption d’une stratégie industrielle combinant des mesures transversales pour la compétitivité et l’emploi et des mesures de soutien ciblé aux secteurs identifiés comme clés pour l’économie européenne.

Dans cet avis, le CNI note qu’il attend du prochain Conseil Européen du 30 mars prochain, « des signaux forts en ce sens, tant dans les politiques de compétitivité qui y seront débattues qu’en se prononçant pour un cadre énergie et climat 2030 compatible avec cet objectif. »

Il dresse en outre une liste de dix leviers d’action prioritaires :

  1. Réviser la politique de la concurrence pour tenir pleinement compte des impératifs de performance des entreprises sur le territoire européen et à l’international
  2. Conduire une politique commerciale soucieuse de réciprocité et de défense des intérêts industriels européens
  3. Déployer une politique énergétique, climatique et environnementale facteur de compétitivité de l’industrie, de croissance et d’emploi en Europe et assurer un accès abordable et sécurisé aux matières premières
  4. Prendre en compte dans le processus réglementaire les enjeux de compétitivité industrielle et d’impact sur l’emploi
  5. Soutenir la R&D et l’innovation, y compris dans sa phase de mise sur le marché, afin de tirer parti des opportunités de croissance
  6. Approfondir et étendre les politiques de filières industrielles
  7. Accompagner les évolutions de l’industrie par un renforcement des efforts en matière d’adaptation des compétences
  8. Faire évoluer le marché unique au service de la compétitivité industrielle
  9. Assurer une meilleure orientation des financements vers les besoins de l’industrie
  10. Revaloriser la dimension sociale, fondamentale dans le développement de l’industrie

La Fabrique

La Fabrique de l’industrie est un laboratoire d’idées créé en octobre 2011 par l’UIMM, le Cercle de l’industrie et le GFI, rejoints depuis par le GIM, pour que la réflexion...

Lire la bio de l'auteur
Devenez contributeurs !

Vous avez des choses à dire sur l’industrie d’aujourd’hui (ou de demain) ? Pour réagir à nos travaux ou nous proposer les vôtres, écrivez-nous !

Devenir contributeur
Partager
Imprimer
Pour réagir