La résilience et la croissance des ETI : un enjeu économique national

Construit à partir de témoignages de dirigeants de PME et d’ETI, cet ouvrage étudie la capacité de ces entreprises à surmonter les chocs, à se redéployer et in fine à tirer parti des épisodes difficiles pour rebondir, en d’autres termes à faire preuve de « résilience ».

Par Elisa Ohnheiser
Le 09/05/2017

Les ETI restent trop peu nombreuses en France. Elles représentent 0,15 % des entreprises françaises, pourtant elles tirent 39 % du PNB et embauchent 23 % des effectifs salariés en France. Les crises de 2001 et 2008 leur ont causé beaucoup de tort : les défaillances d’ETI et PME industrielles ont ainsi augmenté de 40 à 50 % entre 2008 et 2010. Cependant, nombre d’entre elles ont su rebondir et se réinventer. La crise peut en effet agir comme un accélérateur quand elle est révélatrice de changements préexistants mal évalués : des changements dans l’environnement (législation, taux de change), des modifications de la structure du marché (nouveaux entrants) ou des retournements de la demande.

Pas de recette miracle mais des points communs aux ETI résilientes

Les témoignages des dirigeants présentés dans cet ouvrage sont utiles pour dégager quelques traits communs.
• La volonté du dirigeant et son style de leadership : la capacité de l’entreprise et de son dirigeant à imaginer des solutions nouvelles est essentielle, que ce soit pour repenser les activités existantes, en développer de nouvelles ou expérimenter de nouvelles manières de faire.
• La recherche de la pérennité à long terme : les dirigeants d’entreprises doivent développer une capacité de gestion « ambidextre », c’est-à-dire la recherche permanente d’un équilibre entre une approche prudentielle et un esprit entrepreneurial comprenant une prise de risque.
• La construction d’une communauté humaine forte et soudée : ces PME et ETI ont toutes tenté, dans ces périodes de turbulences, de préserver leurs compétences et de maintenir leur emploi. Cela s’est traduit par la mise en place d’accords compétitivité-emploi, eux-mêmes rendus possibles par une longue culture de dialogue social avec les organisations syndicales et les salariés.

Trois défis structurels à surmonter par les ETI

De manière générale, trois défis structurels doivent encore être surmontés par les ETI françaises pour favoriser leur résilience et leur croissance.
• Se doter d’une gouvernance formalisée, ouverte et solide (à peine la moitié des ETI ont un administrateur indépendant).
• Ouvrir leur capital, ce qui apporte de nouveaux réseaux, un sparring partner et parfois une complémentarité d’expertise précieuse.
• Accroître leur taille, qui reste inférieure à celles des ETI de nos voisins européens et obère leur capacité à innover et exporter. Les stratégies offensives, notamment d’acquisitions, sont incontournables dans la compétition mondiale.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

icon Economie, histoire de l’industrie
Tempête sur les représentations du travail
Tempête sur les représentations du travail
Malgré un fort taux de chômage, de nombreuses usines françaises rencontrent des difficultés à embaucher ; l’industrie souffre d’un fort déficit d’image en France. Comment en sommes-nous arrivés là alors...
Voir ce poste
icon Benchmarks
Une Italian Way de l’industrie du futur
Une Italian Way de l’industrie du futur
L’industrie italienne peut-elle trouver un nouveau souffle grâce aux technologies 4.0 ? Deux études sont publiées ce jour par La Fabrique de l’industrie : une Note proposant un voyage au cœur des...
Voir ce poste
icon Leviers de la compétitivité
Économie circulaire : remettre le designer industriel au cœur de la conception
Économie circulaire : remettre le designer industriel au cœur de la conception
À l’heure de la présentation de la feuille de route sur l’économie circulaire par le ministère de la Transition écologique et solidaire, cette étude montre combien les impacts environnementaux d’un...
Voir ce poste
icon Leviers de la compétitivité
Pierre-André de Chalendar et Louis Gallois : l’industrie française peut revenir dans la course mondiale
Pierre-André de Chalendar et Louis Gallois : l’industrie française peut revenir dans la course mondiale
Louis Gallois et Pierre-André de Chalendar, co-présidents de La Fabrique de l’industrie, ont présenté leurs vœux à la presse ce jeudi 25 janvier 2018. L’occasion pour eux de partager quelques...
Voir ce poste

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous pouvez à tout moment nous adresser vos contributions et participer ainsi à la réflexion sur les enjeux de l’industrie.

Devenez contributeur