75% des industriels de taille moyenne aux Etats-Unis et en Europe adopteront un modèle orienté service avant 2018

Pallier au manque de compétences et booster les services sont les premières priorités des industriels en 2017. Qu’en est-il de l’Internet-of-Things ? Aujourd’hui, 50% des coûts des projets IoT sont liés à l’intégration. En 2017, de nombreux industriels auront déjà acquis leurs solutions IoT – ils ont à présent besoin de mieux les intégrer pour les exploiter pleinement. Amor Bekrar, président d’IFS France, décrit dans trois billets, les trois tendances clés pour les industriels en 2017 et au-delà. Celui-ci s’attache au modèle orienté service. Les deux précédents traitaient de l’IoT et de l’expérience par apprentissage.

Par Amor Bekrar
Le 12/06/2017

Le marché industriel est un marché complexe, notamment en raison de la baisse des prix des produits manufacturés depuis des décennies en Occident. Les Indices des prix de la production des principaux pays européens et américains confirment tous la même tendance : de 2015 à 2016, les prix des produits manufacturés ont baissé de 0,7% au Royaume-Uni, 1,4% en Finlande et 0,29% en Allemagne. Les prix peuvent augmenter d’une année à l’autre, mais globalement la conclusion est indéniable : dans 10 ans, les industriels occidentaux ne pourront plus se concurrencer à travers leurs prix. Le modèle économique « produire et vendre » n’est plus viable. Alors comment les entreprises vont-elle se démarquer les unes des autres ?

Un modèle orienté service repose sur la compréhension de ce dont les clients ont réellement besoin. L’entreprise Xerox, par exemple, est une excellente illustration de ce concept. Après des décennies à fabriquer des photocopieurs de plus en plus sophistiqués, le groupe s’est posé les questions suivantes en 2000 : « Que veulent réellement nos clients ? Des photocopieurs innovants ? Ou pouvoir imprimer avec une qualité excellente des documents à la demande – n’importe quand et n’importe comment ? C’est ainsi qu’a été développé l’offre « Managed Print Services ». En 2013, Xerox a transformé son modèle orienté produit en modèle orienté service. Les résultats pour ses clients ont été probants : Reuters a réalisé une baisse de 19% de son coût total de possession, Sandwell Council a réduit de 30% ses coûts d’impression, PwC a satisfait l’intégralité de ses besoins en sécurité et le Ministère du Travail Britannique a observé une baisse de 36% de sa consommation d’électricité. Pour Xerox, les bénéfices de cette nouvelle offre sont également positifs : fort avantage concurrentiel, meilleure prévision des flux de revenus et fidélisation des clients sur le long terme.

Beijer Electronics est un autre exemple des vertus du modèle orienté service. Beijer Electronics est un innovateur mondial dans l’automatisation des données industrielles. L’entreprise fabrique des systèmes de boîtes noires intelligentes permettant d’optimiser la performance des périphériques d’entrées et de sorties. Les produits Beijer sont confrontés à un fort niveau de contrefaçon, ce qui doit pousser l’entreprise à rester proactive et novatrice en matière de technologies. Pour son offre « WARP Engineering Studio », Beijer s’est appuyé sur un modèle orienté service.  Avec WARP, les clients peuvent intégrer, personnaliser et mieux contrôler la façon dont ils utilisent les solutions de Beijer. WARP propose des services haut de gamme permettant aux clients d’avoir la main sur leurs boîtes noires et accélérer leurs processus. Pour Beijer, vendre des produits en tant que services via la solution WARP signifie que les clients ne voudront pas, ou n’auront pas besoin de le comparer sur le prix des produits. Les fonctionnalités de WARP sont ce qui a de la valeur pour les utilisateurs. Le modèle orienté service donne à Beijer un avantage compétitif hautement stratégique en monétisant et en exploitant l’expertise métier afin de s’assurer que les clients obtiennent ce dont ils ont réellement besoin.

 

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Industrie du futur
Le SAV, l’autre enjeu majeur de l’industrie du futur.
Le SAV, l’autre enjeu majeur de l’industrie du futur.
La Semaine de l’Industrie s’est achevée au début du mois et a été l’occasion, pour tous, de refaire un point sur les différentes technologies qui bouleversent les processus métiers industriels : Intelligence Artificielle, Big...
Voir ce poste
Industrie du futur
Appel à candidature The Future Of Réenchantez l'industrie
Appel à candidature The Future Of Réenchantez l'industrie
La 4e édition du programme « The Future Of : Réenchantez l’industrie » réunira une trentaine d’acteurs sélectionnés (entreprises, experts, chercheurs, start-up, boosters) afin d’échanger autour de l’industrie du futur...
Voir ce poste
Industrie du futur
L’industrie automobile au cœur de la troisième révolution industrielle
L’industrie automobile au cœur de la troisième révolution industrielle
Akio Toyoda arrière petit fils du fondateur de Toyota Motors, déclare fin novembre 2017 : « L’industrie automobile est entrée dans une ère de profonde transformation, du type de celles...
Voir ce poste
Industrie du futur
L’industrie du futur ? Des robots et des hommes
L’industrie du futur ? Des robots et des hommes
[confidences d’un patron] À la tête d’Alliansys, une PME d’électronique, Michel de Nonancourt mène de front modernisation de l’outil industriel et autonomisation des salariés.  
Voir ce poste

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous pouvez à tout moment nous adresser vos contributions et participer ainsi à la réflexion sur les enjeux de l’industrie.

Devenez contributeur