L’Académie des technologies a publié cet été son rapport sur « la renaissance de l’industrie». S’appuyant sur les réflexions de plusieurs groupes de travail, il présente des recommandations afin de  favoriser une reconquête industrielle adaptée aux nouveaux enjeux écologiques et sociétaux, dans un contexte mondial.

Présentation du rapport

A l’occasion de son séminaire annuel d’octobre 2013, l’Académie des technologies a appelé ses membres à réfléchir sur les leviers permettant une renaissance de l’industrie en France.

Le rapport rappelle que les dernières initiatives mises en place ces deux dernières années – le rapport de Louis Gallois – la commission Innovation 2030 présidée par Anne Lauvergeon – les 34 plans industriels lancés par Arnaud Montebourg etc. ont remis en avant la nécessité de renforcer l’industrie française.

Il attire l’attention sur l’importance des réseaux et des écosystèmes pour mettre en place une nouvelle forme d’innovation susceptible de relancer la croissance et l’emploi, sur la nécessité d’améliorer la formation initiale et la formation continue, d’organiser des carrières plus évolutives et donc plus attractives, de développer une recherche technologique accessible aux entreprises, d’encourager les investissements patients et risqués. A travers des exemples, le rapport signale la manière dont l’industrie française peut consolider ses positions ou rattraper ses retards grâce au développement et à la diffusion de technologies émergentes et en s’appuyant sur de nouveaux usages.

La réunion des quarante experts, coordonnés par Thierry Weil, délégué général de La Fabrique de l’industrie et professeur à Mines ParisTech, a donné lieu à des conclusions présentant une série de recommandations auprès des pouvoirs publics et des entreprises autour de trois leviers d’actions :

1) Développer les écosystèmes : près de dix ans après la création des pôles de compétitivité, l’Académie constate que cette politique porte ses fruits et permet la montée en puissance de nouveaux champions industriels. Alain Bravo, délégué général de l’Académie des technologies, cite ainsi le pôle Industries & Agro-Ressources en Picardie–Champagne-Ardennes, qui a permis à une filière traditionnelle et dispersée de faire émerger un champion européen comme Sofiprotéol. Les pouvoirs publics doivent favoriser le développement de nouveaux écosystèmes, qui sont le principal levier pour « repeupler » industriellement le territoire national.

2) Redonner de l’attractivité aux carrières industrielles : l’industrie offre des emplois qualifiés bien rémunérés, mais propose trop peu de possibilités d’évolution aux jeunes issus des filières professionnelles et techniques. Pour attirer les élèves vers les métiers de l’industrie et vers des formations en alternance très enrichissantes, il faut mettre en place, comme chez nos voisins suisses ou allemands, une gestion des ressources humaines active détectant les potentiels, valorisant les expériences acquises et favorisant la formation tout au long de la vie.

3) Définir un cadre réglementaire et fiscal favorable et stable qui encourage l’investissement dans des projets industriels. Les pouvoirs publics doivent accorder une fiscalité favorable aux placements patients et risqués nécessaires au développement des activités industrielles.

Retrouvez dans la rubrique « Pour en savoir plus » la vidéo de la conférence de presse du 18 septembre qui a réuni Jean-François Dehecq, président du Conseil national de l’industrie, et les académiciens Christian de Boissieu, Thierry Weil et Gérard Roucairol.

 

La Fabrique

La Fabrique de l’industrie est une plateforme de réflexion, créé en 2011, consacrée aux perspectives de l’industrie en France et à l’international. Nous travaillons sur les...

Lire la bio de l'auteur
Devenez contributeurs !

Vous avez des choses à dire sur l’industrie d’aujourd’hui (ou de demain) ? Pour réagir à nos travaux ou nous proposer les vôtres, écrivez-nous !

Devenir contributeur
Partager
Imprimer
Pour aller plus loin
Conférence de presse
En savoir plus
Pour réagir