Allégements de charges, compétitivité et emploi

Les diverses mesures d’allégement du coût du travail (allégements généraux, CICE, Pacte de responsabilité…) représenteront bientôt cinquante milliards d’euros. Les deux tiers de ces allégements concernent les rémunérations inférieures à 1,5 SMIC et donc essentiellement des emplois protégés de la concurrence internationale. A contrario, les charges salariales demeurent élevées sur les emplois tournés vers l’exportation de biens et de services, ce qui nuit à notre compétitivité. Certains plaident pourtant pour un ciblage encore plus prononcé des allégements sur les bas salaires, afin de créer rapidement de l’emploi peu qualifié. Nous pensons, sur la base de travaux économiques récents, qu’il y a une meilleure voie à suivre.

Par Vincent Charlet
Le 05/01/2016

 

Comme le résume parfaitement l’acronyme « CICE », les dispositifs d’allégement du coût du travail aujourd’hui en place visent deux objectifs distincts : l’amélioration de la compétitivité extérieure et la création d’emplois domestiques. Or, un même outil ne peut pas atteindre rapidement deux objectifs à la fois. Schématiquement, plus les allégements sont ciblés sur les bas salaires pour compenser le coût du Smic, plus ils servent à produire de l’emploi peu qualifié. Inversement, seule une baisse du coût du travail sur les salaires intermédiaires peut augmenter la compétitivité à l’export.

Selon une idée fausse tenace, le soutien à la compétitivité se ferait au détriment de l’emploi. Cela n’est vrai qu’à court terme. Au-delà de trois ans, la compétitivité est source d’emplois, et d’emplois qualifiés qui plus est.

Dans tous les cas, il faut garder à l’esprit que les mesures d’allégement du coût du travail ont le même type d’effets que les dévaluations : transitoires et dépendants des conditions dans lesquelles elles sont conduites. Par exemple, elles n’ont d’effet ni sur la compétitivité ni sur l’emploi si elles sont utilisées pour augmenter les salaires réels.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

icon Emploi et compétences
Home Concept : repenser la production et la vente de logements
Home Concept : repenser la production et la vente de logements
Compte rendu de la séance du 18 avril 2019 du séminaire Aventures industrielles de l’École de Paris du management. Intervenants : Marie-Odile et Gilles Cabridain
Voir ce poste
icon Industrie du futur
Au-delà de l’entreprise libérée. Enquête sur l’autonomie et ses contraintes
Au-delà de l’entreprise libérée. Enquête sur l’autonomie et ses contraintes
L’entreprise libérée est un concept séduisant, mais mal défini. Cette Note analyse la multiplicité des pratiques et identifie des points de vigilance pour les dirigeants qui souhaitent lancer une démarche...
Voir ce poste
icon Industrie du futur
ABCM mise sur la robotique et l'autonomie des opérateurs
ABCM mise sur la robotique et l'autonomie des opérateurs
Compte rendu de la séance du 21 mars 2019 du séminaire Aventures industrielles de l’École de Paris du management. Intervenant : Landry MAILLET, PDG d’ABCM
Voir ce poste
icon Industrie du futur
Organisation et competences dans l’usine du futur
Organisation et competences dans l’usine du futur
Comment travaillera-t-on dans l’usine du futur ? Rencontre avec des experts et des dirigeants d’entreprises manufacturières qui modernisent leur outil de production pour une nouvelle organisation du travail.
Voir ce poste

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous pouvez à tout moment nous adresser vos contributions et participer ainsi à la réflexion sur les enjeux de l’industrie.

Devenez contributeur