Le créateur industriel au service de l’économie circulaire

Ce document s’adresse aux acteurs de la conception et aux responsables de l’environnement de groupes industriels œuvrant dans le secteur des biens de consommation de grande distribution, particulièrement concerné par le développement de modes de production et de consommation durables.

Par Stéphanie Souan
Le 03/05/2018

À l’heure de la présentation de la feuille de route sur l’économie circulaire par le ministère de la Transition écologique et solidaire, cette étude montre combien les impacts environnementaux d’un produit ou d’un service doivent être pris en compte dès sa conception. L’écoconception se décline selon diverses techniques, parmi lesquelles l’éco-innovation apparaît à l’auteure comme la plus efficace. Aux côtés d’ingénieurs produits, souvent chargés de trouver les composants les plus respectueux de l’environnement, le designer industriel joue un rôle irremplaçable puisqu’il apporte sa connaissance des besoins de l’usager et de son utilisation du produit.

Le développement de schémas d’économie circulaire en France s’insère dans un contexte déjà riche. Le cadre réglementaire, d’abord, pose plusieurs obligations, à l’image du règlement européen REACH sur la production et l’importation de substances chimiques. Des mécanismes incitatifs ont également été mis en place, en France ou en Europe, comme l’affichage environnemental. Ces initiatives du législateur répondent à des tendances économiques de fond : d’un côté, les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales et, de l’autre, l’économie circulaire porte la promesse d’une réduction des coûts de matières premières et d’énergie, voire d’une montée en gamme.

Pour que l’économie circulaire ne se réduise pas à une problématique de gestion des déchets, il est indispensable de faire appel aux démarches de conception environnementale, c’est-à-dire d’intégrer dès les premières étapes de conception l’objectif de réduction de l’impact environnemental d’un produit ou d’un service.

Pourtant, les techniques traditionnelles de conception environnementale comme l’écoconception de type Analyse du Cycle de Vie (ACV) s’avèrent insatisfaisantes, notamment dans les industries de grande consommation. Elles ont un impact marginal sur la durabilité du produit. Surtout, elles font pratiquement abstraction des besoins de l’usager. Cela n’est pas sans lien avec le fait que l’écoconception relève encore majoritairement d’équipes d’ingénieurs produits, parmi lesquels on ne pense pas toujours à inviter un designer. D’autres techniques de conception environnementale ont été développées dans le cadre de projets de recherche mais elles sont peu appliquées en pratique.

L’éco-innovation, qui vise spécifiquement le développement de produits et de services nouveaux et à moindre impact environnemental, offre davantage de promesses. L’ouvrage présente plusieurs techniques de cette démarche, comme à mi-chemin entre les méthodologies d’innovation et de design centrées sur les utilisateurs.

Une sélection de projets menés par des designers met en évidence l’intérêt de les associer aux démarches d’écoconception pour le développement du modèle de l’économie circulaire en France. Dans ce cadre, le créateur industriel peut avoir trois types de postures : celle de « créateur » (capacité à imaginer et rendre tangible et concret), de « facilitateur » (capacité à faire le lien entre plusieurs domaines de compétences) ou encore d’« éclaireur » (capacité à se projeter et à réaliser de la prospective).


L’auteure de ce Doc, Stéphanie Souan, a été lauréate du prix de mémoire du concours organisé par La Fabrique en 2017. La deuxième édition du concours « étudiants et jeunes chercheurs » sera lancée à l’automne 2018.

Pour plus d’informations : cliquez ici.


Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi

icon La désindustrialisation en France et en Europe
L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilientes
L’industrie à l’épreuve de la crise - Des entreprises affaiblies mais résilientes
Les entreprises industrielles n’ont pas été touchées de la même manière ni avec la même intensité par la crise. Ce nouvel ouvrage étudie comment les entreprises se sont adaptées dans l’urgence...
Voir ce poste
icon La désindustrialisation en France et en Europe
L’industrie dans la tourmente : ce que le Covid a changé pour les entreprises
L’industrie dans la tourmente : ce que le Covid a changé pour les entreprises
La crise qui a accompagné la pandémie de Covid-19 est inédite par son ampleur et sa nature. Les entreprises en ont-elles pour autant toutes souffert ? Pourquoi certaines se sont-elles...
Voir ce poste
icon Leviers de la compétitivité
Aider les PME ambitieuses à devenir des ETI
Aider les PME ambitieuses à devenir des ETI
Compte rendu de la séance du 16 mars 2021 du séminaire Aventures industrielles de l’École de Paris du management. Intervenant : Jean-Valmy Nicolas, directeur général de Vespa Capital
Voir ce poste
icon Les politiques industrielles en France et en Europe
Quelles filières pour l’industrie de demain ?
Quelles filières pour l’industrie de demain ?
Proposant un cadre de concertation entre les industriels et l’État, les filières témoignent d’un intérêt public renouvelé pour l’industrie et suscitent des attentes fortes sur l’activité et l’emploi.
Voir ce poste

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter