Faiseurs, Faiseuses

La Fabrique de l’industrie, l’UIMM et l’École de Paris du management dévoilent « Faiseurs, Faiseuses ». L’objectif de ce mook est de mettre en lumière celles et ceux qui font l’industrie au quotidien.

Qui, parmi celles et ceux appelant à un retour du made in France au nom de notre souveraineté industrielle, a seulement déjà vu une usine, sans même parler de la visiter ? Nous connaissons trop mal cet univers dont nous parlons sans cesse. Pour résoudre ce paradoxe, il faut braquer les projecteurs sur des exemples de ce que sont devenus aujourd’hui les métiers du faire.

Trois partenaires pour une ode aux réussites ordinaires

La Fabrique de l’industrie, l’UIMM et l’École de Paris du management dévoilent aujourd’hui le premier opus d’une publication commune, au format mook, intitulée « Faiseurs, Faiseuses ».
Conçu comme un voyage enthousiaste à la découverte de celles et ceux qui font l’industrie, cet ouvrage répond à un constat sans appel : malgré le consensus post-Covid sur la nécessité de réindustrialiser notre pays, les entreprises ont toujours autant de difficultés à recruter, les usines à être acceptées, les jeunes à envisager ces métiers. Nos choix butent toujours sur les mêmes paradoxes, parce que nous sommes encore le jouet de vieilles représentations : qui, parmi celles et ceux qui se disent sensibles à la noblesse du métier manufacturier, a connu le travail en atelier ? Pas grand monde, en réalité. Pour que ce basculement s’opère, il faut braquer les projecteurs non pas sur des résultats théoriques, mais sur des exemples vivants et incarnés de ce que sont devenus aujourd’hui les « métiers du faire ».

Les nouveaux visages de l’industrie

C’est l’objet de ce magazine : encenser les réussites invisibles des apprenti(e)s, cheffes et chefs d’entreprise, personnes élues, salarié(e)s, formateurs.rices… toutes celles et ceux qui, par leur action quotidienne, redressent des entreprises, créent de l’emploi dans les territoires, donnent un avenir aux jeunes générations et font progresser leurs collègues et collaborateurs tout en concevant des produits utiles aujourd’hui et indispensables demain. Avec une attention particulière aux plus jeunes, puisque c’est naturellement sur leurs épaules et leurs talents que reposera ce changement de paradigme si souvent annoncé : réindustrialiser pour retrouver une trajectoire de sobriété maîtrisée. Cet ouvrage donne la parole à celles et ceux qui ont choisi des métiers industriels, de qui l’on parle beaucoup mais à qui l’on parle si peu.

À cet effet, vous trouverez dans ce magazine : le témoignage de Virginie Carolo-Lutrot, maire de Port-Jérôme-sur-Seine et présidente de Caux Seine Agglo, celui d’Alain Verna, PDG de Toshiba TEC Europe, un dossier sur la quête de sens au travail et un focus sur le mentorat, un reportage à l’école de production de Besançon, une interview de Guillaumette Lecante, patronne de deux entreprises, ou encore quelques échantillons des épopées qui ont contribué à forger l’histoire de l’industrie.

Partager
Imprimer
Pour réagir