Politique industrielle en réponse à la crise : le retour de l’État pilote

La crise du Covid-19 aura marqué un retour sans précédent de l’industrie dans les préoccupations des pouvoirs publics. Levier essentiel de résilience, elle occupe une place particulière dans le plan de relance français.

Par Sonia Bellit
Le 07/09/2021

La crise économique provoquée par la pandémie du Covid-19 est inédite à plusieurs titres. Inédite par sa nature d’abord. Elle procède en effet d’un double choc d’offre et de demande qui a mis à mal des pans entiers de l’économie de nombreux pays. Inédite ensuite par son ampleur, ayant révélé avec force les risques de dépendance inhérents à la désindustrialisation et à la fragmentation des processus de production. Cette crise a confirmé que les pays les moins industrialisés et les plus dépendants des approvisionnements étrangers ne sont pas en mesure de sécuriser tous les besoins primaires de leur population, notamment dans le domaine de la santé. La France, où la pandémie est venue rappeler le handicap laissé par cinquante années de désindustrialisation, n’a pas échappé aux pénuries de masques et de respirateurs, par exemple, mais aussi de composants électroniques. Mais la crise a aussi mis en lumière le rôle de « socle » joué par l’industrie locale, pendant que se désorganisent les flux internationaux, et l’importance de sa résilience, autrement dit de sa capacité d’absorption. La réponse gouvernementale a donc tout naturellement accordé une place de tout premier ordre aux politiques industrielles.

En avril 2020, 8,4 millions de personnes (29 % des salariés du privé) bénéficiaient d’une mesure de chômage partiel.

S’il est trop tôt pour apprécier les effets de ces politiques industrielles, on peut d’ores et déjà établir que la crise du Covid-19 aura marqué un retour sans précédent de l’industrie dans les préoccupations des pouvoirs publics. Levier essentiel de résilience, l’industrie a occupé une place particulière dans le plan de relance français.

Les mesures mises en œuvre ne se contentent pas de soutenir l’activité à court-terme. Elles posent les jalons d’une nouvelle stratégie volontariste visant à réindustrialiser la France et, par là même, relever les défis de la transition énergétique et numérique.

 

Cliquez ci-dessous pour lire le Cube en ligneCube11- Politique industrielle en réponse à la crise : le retour de l'Etat pilote

 

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi

icon Politiques publiques
Recherche publique et entreprises : une coopération à renforcer
Recherche publique et entreprises : une coopération à renforcer
Ce Cube explore des pistes pour accroître les interactions entre les secteurs public et privé, sans alourdir la dépense publique ni le portefeuille législatif. L’enjeu est de permettre à la...
Voir ce poste
icon Politiques publiques
Zéro artificialisation nette des sols : le foncier industriel en tension ?
Zéro artificialisation nette des sols : le foncier industriel en tension ?
L’objectif de zéro artificialisation nette des sols (ZAN) devrait contrarier l’étalement résidentiel bien davantage que l’implantation d’activités industrielles. En revanche, les lourdeurs administratives constituent encore aujourd’hui un obstacle important à...
Voir ce poste
icon Politiques publiques
Recherche et innovation : comment rapprocher sphères publique et privée ?
Recherche et innovation : comment rapprocher sphères publique et privée ?
Composante essentielle de la capacité d’innovation d’un pays, la coopération public-privé en recherche peine à s’ancrer en France, et ce malgré les nombreux dispositifs existants. Ce nouvel ouvrage s’appuie sur...
Voir ce poste
icon Compétitivité
Comment sécuriser nos approvisionnements stratégiques ?
Comment sécuriser nos approvisionnements stratégiques ?
Sécuriser nos approvisionnements suppose de s’attaquer à une question centrale : qu’est-ce qui est stratégique et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Cet ouvrage analyse les difficultés d’une telle stratégie...
Voir ce poste

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter