Sécurisation des approvisionnements : un partenariat nécessaire entre État et entreprises

La sécurisation de nos approvisionnements stratégiques est remontée en tête des préoccupations gouvernementales en étant l’une des conditions de réussite du plan d’investissement «France 2030 ». Reste ensuite à l’État d’orchestrer l’action des entreprises et des administrations pour identifier les maillons les plus critiques des chaînes de valeur.

La crise du Covid-19 a dramatiquement mis en lumière le niveau de dépendance de certaines filières industrielles aux intrants étrangers. Les ruptures en matières premières, en composants électroniques ou en médicaments, visibles dès les premiers mois de 2020, ont persisté et se sont même aggravées pour certaines en 2021. Renault, par exemple, estime que la pénurie de semi-conducteurs amputera la production du groupe de 500 000 véhicules cette année. Ces vulnérabilités, qui ont aussi privé temporairement la population de produits de première nécessité (masques, paracétamol), émeuvent l’opinion et constituent une menace réelle pour notre souveraineté économique.

La sécurisation de nos approvisionnements stratégiques est ainsi remontée en tête des préoccupations gouvernementales. Emmanuel Macron en a fait l’une des conditions de réussite du plan d’investissement « France 2030 », en évoquant la nécessité d’entreprendre une « cartographie de nos dépendances ». Le président de la République a même désigné les matériaux qu’il considère comme stratégiques – les composants électroniques, le plastique, les métaux et terres rares ou encore le bois – révélant la première étape de ce travail : distinguer ce qui est stratégique de ce qui ne l’est pas. Reste ensuite pour l’État à orchestrer l’action des entreprises et des administrations pour identifier les maillons les plus critiques des chaînes de valeur, à la façon d’un architecte.

Partager
Imprimer
Pour aller plus loin
Lire le Doc "Comment sécuriser nos approvisionnements stratégiques ?"
En savoir plus
Lire le Cube sur SlideShare
En savoir plus
Pour réagir