Les emplois exposés et abrités en France

Pierre-Noël Giraud a présenté lors d’un séminaire de l’OFCE qui s’est tenu le 11 juillet 2016 un travail réalisé conjointement avec la Fabrique de l’industrie sur l’emploi exposé et abrité en France. En attendant une publication prochaine de ce travail par La Fabrique de l’industrie, nous vous en proposons un aperçu.

On oppose traditionnellement les emplois industriels et les emplois de services, la diminution des uns étant censément compensée par la multiplication des autres. L’interpénétration croissante de l’industrie et des services rend cependant cette distinction de plus en plus inopérante. Nous pensons donc qu’il faut y renoncer au profit d’autres catégories d’analyse, qui tiennent compte explicitement des bouleversements induits par les globalisations. Dans une synthèse à venir de la Fabrique de l’industrie, on opposera les emplois exposés à la concurrence internationale et ceux qui en sont abrités, que l’on trouve à la fois dans l’industrie et dans les services.

Les emplois exposés sont en compétition avec des emplois localisés dans d’autres pays. Il s’agit d’emplois aussi divers que des ouvriers de l’automobile, des employés de call centers, des viticulteurs, ou encore des ingénieurs en logiciel. A ceux-là s’ajoutent les emplois touristiques, dans l’hôtellerie par exemple, soutenus pour partie par le déplacement de consommateurs étrangers.

Quant aux emplois abrités, ils ne sont en compétition directe qu’avec des emplois situés dans le même territoire. C’est le cas par exemple des militaires, des hommes politiques, des employés de stations-service, des boulangers ou encore des kinésithérapeutes.

Cette distinction est féconde et riche d’enseignements. On découvrira notamment que l’emploi exposé représente aujourd’hui un quart de l’emploi total en France, qu’il est en moyenne mieux rémunéré que l’emploi abrité, ou encore qu’il se tertiarise peu à peu. L’étude évoquera également les interactions entre exposés et abrités, et ce que cela implique en termes de politique économique.

Philippe Frocrain

Diplômé de l’Ecole d’économie de Paris, et docteur en économie de Mines ParisTech, Philippe Frocrain est chef de projet à La Fabrique de l’industrie. Ses travaux portent...

Lire la bio de l'auteur
Devenez contributeurs !

Vous avez des choses à dire sur l’industrie d’aujourd’hui (ou de demain) ? Pour réagir à nos travaux ou nous proposer les vôtres, écrivez-nous !

Devenir contributeur
Partager
Imprimer
Pour réagir