L’exploitation des sites industriels à l’heure de l’Industrie du Futur

Lorsque l’exploitation des sites industriels se rapproche de la maintenance en condition opérationnelle des systèmes aérospatiaux.

Par Damien Andrieu
Le 28/10/2016

Le concept d’Industrie du Futur est souvent perçu sous l’angle de l’optimisation de la production et de l’individualisation des produits avec la montée en puissance des objets connectés, des robots, etc. Cependant, en prenant du recul, l’impact de ces technologies est aussi très important sur la gestion des sites industriels au sens infrastructures et équipements. Et la maquette BIM n’est qu’une étape pour répondre à cet impact !

Quand le bâtiment devient système

Les technologies liées à l’Industrie du Futur, aussi bien matérielles qu’immatérielles, augmentent considérablement la complexité des installations industrielles. Le déploiement croissant de réseaux de capteurs et d’objets connectés généralisent les interconnexions et donne naissance à des ensembles de systèmes de plus en plus complexes.

Ainsi, les sites industriels évoluent vers des systèmes de systèmes interconnectés où de nombreuses fonctions électroniques, logiciels, mécaniques interagissent. Les besoins liés la construction et l’exploitation des sites industriels se rapprochent maintenant de la maintenance en condition opérationnelle des systèmes aérospatiaux.

Le cadre, auparavant assez statique et segmenté de l’information dans l’usine est en plein bouleversement !

De l’armoire à plans à la gestion de configuration système

D’une vision « armoire à plans » pour gérer leurs sites industriels, nous avons vu ces dernières années les gestionnaires de sites industriels étendre leurs besoins pour intégrer des fonctions de collaboration avancée (interne/externe), la maquette numérique BIM mais aussi des fonctions initialement propres à la gestion de systèmes complexes (défense, aérospatial…) avec en particulier ce qu’on appelle la « gestion de configuration ».

En effet la gestion de configuration permet de définir un système ou un dossier documentaire selon une hiérarchie arborescente représentant un point de vue métier particulier (physique, fonctionnel…). Elle identifie les informations relatives au lien entre deux éléments (quantité, dates d’effectivité du lien, rang d’application…) et assure la traçabilité et l’historique des évolutions de configurations au cours du temps.

Pourquoi cette structuration par vue devient-elle nécessaire avec l’Industrie du Futur ?

Si chaque acteur (maintenance, R&D aussi bien que comptable ou qualité) au sein de l’usine n’est intéressé que par une partie restreinte des informations, les données sont pourtant de plus en plus interconnectées avec celles des autres métiers. Cette organisation des informations des installations par point de vue métier devient ainsi critique. Chaque typologie d’acteur pourra ainsi avoir « sa vue métier » du site industriel : technique, financière, réglementaire… Tout en permettant à chacun de bénéficier de la contribution de tous, quel que soit son service.

 Qui plus est, en multipliant les interconnexions entre les éléments du site, une part importante de la connaissance est portée par les liens eux-mêmes, en complément des informations intrinsèques des données. Ce sont ces liens qui animent et rendent l’ensemble des données vivantes. Il s’agit donc à la fois de définir la composition et la compatibilité de chaque élément pour pouvoir analyser les impacts des modifications, les répercuter, définir les cas d’emploi et les applicabilités, mais aussi d’apporter une dimension temporelle permettant de gérer les applicabilités à date, et de suivre l’évolution du site.

Construire un double digital du site passe par l’ingénierie système

Gérer les évolutions, les faits techniques, maîtriser la configuration système, les retrofits, sont au cœur de la gestion des systèmes du secteur aérospatial. L’« agilité » des sites industriels prônée par l’Industrie du Futur passe elle-aussi par ces concepts.

Dans le secteur de l’énergie et en particulier du nucléaire, le rapprochement entre gestion d’infrastructures et ingénierie système existe déjà depuis plusieurs années. Il s’agit maintenant d’étendre cette vision à l’ensemble des sites industriels qui ont besoin d’un suivi et d’une connaissance exhaustive des configurations bâtie, matérielle, documentaire, opératoire et logicielle de tous les éléments qui constituent les installations. Le BIM est une partie de la réponse, mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg.

Derrière cet enjeu, ce qui se joue c’est directement la continuité numérique et la possibilité de disposer d’un double digital du site qui intègre toutes les facettes nécessaires à son exploitation et son évolution !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi

icon Industrie du futur
Le Cloud dans l'industrie : bien plus qu’un changement d’infrastructure !
Le Cloud dans l'industrie : bien plus qu’un changement d’infrastructure !
La sortie de la crise sanitaire constitue un moment charnière pour les dirigeants industriels. Convaincus de la nécessité de tirer les leçons de la crise, ils doivent simultanément faire entrer...
Voir ce poste
icon Industrie du futur
Industrie 4.0 : quelle place pour l’économie circulaire ?
Industrie 4.0 : quelle place pour l’économie circulaire ?
Digitalisée, automatisée, optimisée, l’industrie 4.0 représente un modèle d’industrie censé tenir compte de l’ensemble des nouveaux enjeux qui définiront l’économie des prochaines décennies, dont celui de la transition écologique via...
Voir ce poste
icon Emploi et compétences
La liberté ne se donne pas, elle se prend !
La liberté ne se donne pas, elle se prend !
Beaucoup d’entreprises souhaitent mobiliser l’intelligence collective de leurs salariés, donner à ceux-ci une plus grande autonomie et les encourager à s’exprimer sur leur travail. Pas si simple, explique Yves Clot...
Voir ce poste
icon Industrie du futur
Quelle sécurité pour l'internet des objets ?
Quelle sécurité pour l'internet des objets ?
L’IoT est une source de nouvelles opportunités mais également de nombreux risques. Les identifier et les prévenir représente un prérequis indispensable pour les industriels qui voudraient être partie prenante de...
Voir ce poste

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter