Produire à grande échelle des oeufs de tradition

Compte-rendu des séminaires aventures industrielles – année 2014

En 1983‚ Charles Gluszak souhaite retrouver les pratiques d’autrefois : des œufs pondus sur de la paille par des poules en liberté et nourries sainement. Avec ce mode de ponte‚ la poule peut prendre le temps de faire sécher le film protéinique qui entoure l’œuf et constitue une protection naturelle‚ mais cela suppose un ramassage à la main. Le prix de revient d’un œuf ainsi produit représente le double de celui d’un œuf en batterie. Pour passer à une échelle industrielle‚ il faut organiser cette production avec soin et définir une stratégie de commercialisation originale. C’est ce qu’a patiemment mis au point la famille Gluszak‚ dont la deuxième génération est aux commandes. Cocorette produit aujourd’hui trois cents millions d’œufs par an à travers des partenariats avec plus de trois cents exploitations agricoles. La commercialisation passe par la création d’un label de qualité et d’une marque‚ ainsi que la diffusion via des réseaux soucieux de qualité (les restaurants, notamment) pour compléter la diffusion en grandes surfaces.

La Fabrique

La Fabrique de l’industrie est une plateforme de réflexion, créé en 2011, consacrée aux perspectives de l’industrie en France et à l’international. Nous travaillons sur les...

Lire la bio de l'auteur
Devenez contributeurs !

Vous avez des choses à dire sur l’industrie d’aujourd’hui (ou de demain) ? Pour réagir à nos travaux ou nous proposer les vôtres, écrivez-nous !

Devenir contributeur
Partager
Imprimer
Pour aller plus loin
Compte-rendu
En savoir plus
Pour réagir