Comment réindustrialiser les territoires ?

L’emploi industriel n’évolue pas de manière uniforme sur notre territoire : certains bassins d’emplois affichent une performance enviable quand d’autres sont en déclin. Or il n’existe pas de formule magique pour l’expliquer. Dans chaque territoire, ce sont autant de pratiques et de ressources spécifiques qu’il faut combiner pour recréer des emplois, ce qui rend d’autant plus délicate l’identification des « meilleures pratiques ».

Dans cet ouvrage intitulé « Ces territoires qui cherchent à se réindustrialiser », des élus, industriels, chefs de projet et autres parties prenantes témoignent des ressources qu’ils s’efforcent de valoriser pour redonner une identité industrielle à leur écosystème. Pas moins de huit territoires[a] variés sont analysés ici, l’ouvrage offrant une lecture transversale de récits recueillis par l’observatoire des Territoires d’industrie.[b]

Dépasser les frontières administratives et construire un horizon commun

On savait déjà qu’un territoire ne se résume pas à un espace géographiquement délimité, figé dans le temps : c’est un « lieu vivant » dont les entreprises – notamment industrielles – prospèrent plus ou moins. Or les outils traditionnels de l’économie se révèlent inopérants pour expliquer pourquoi : en particulier, la spécialisation industrielle ne dit rien, ou si peu, de la dynamique d’un territoire. Il faut donc utiliser d’autres outils, d’autres filtres, et notamment ceux de l’économie territoriale : repérer non seulement les ressources locales (naturelles, matérielles, immatérielles, humaines, etc.), mais aussi et surtout les interactions répétées qui font naître des projets partagés. On constate dès lors que la redynamisation d’un territoire industriel passe par la mobilisation autour d’un projet commun d’acteurs locaux : même si leurs intérêts peuvent être divergents, c’est toujours leur capacité à agir ensemble et à se coordonner qui conditionne la réussite d’un « projet de territoire ».

Combiner les ressources locales pour trouver une recette particulière de la performance

Nos territoires disposent de ressources qu’il faut non seulement combiner les unes aux autres mais aussi et surtout mobiliser pour créer une dynamique positive. Les réseaux d’acteurs, les ressources matérielles et financières sont autant d’attributs ou d’opportunités à exploiter intelligemment : ainsi voit-on éclore des dispositifs de mutualisation des compétences dans une logique inter-filières, des écosystèmes organisés autour d’un enjeu environnemental, etc. Une combinaison de ressources qui fonctionne sur un territoire peut rarement être répliquée à l’identique sur un autre – et de toute façon, la mobilisation locale est irremplaçable. Pour un territoire, il s’agit plutôt de s’inspirer des trajectoires positives tout en adaptant les ingrédients à ses spécificités.

Quelles recommandations pour l’action publique ?

Un territoire industriel dynamique est à la fois l’héritage et le fruit d’un travail concerté d’acteurs sachant construire puis maintenir des ressources locales. La revitalisation d’un tissu industriel ne peut donc résulter de la seule décision de l’État. Le programme Territoires d’industrie est un moyen de fédérer les acteurs économiques, parce qu’il les encourage à exprimer des besoins communs et à chercher des synergies. Ainsi, il consolide ou accélère des projets existants plutôt que de prétendre engendrer des implantations industrielles à partir de rien. L’action publique, pour un territoire donné, doit non seulement favoriser la création de ressources nouvelles mais aussi lever les freins et blocages. Elle ne peut cependant pas se passer de la présence de relais locaux mobilisés et enthousiastes.

[a] Il s’agit de huit territoires parmi les 148 labellisés dans le cadre du dispositif « Territoires d’industrie » : Nord Franche-Comté, Saint-Nazaire-Cordemais, Aix-Marseille-Provence, Grand-Orly Seine Bièvre, Dieppe Côte d’Albâtre, Grand Chalon, Vitry-le-François-Saint-Dizier-Bar-le-Duc-Bassin de Joinville et Lacq-Pau-Tarbes.

[b] L’observatoire des Territoires d’industrie est un projet partenarial animé par la Fondation Mines Paris Tech et soutenu par l’Institut pour la recherche de la Caisse des Dépôts, la Banque des Territoires, l’Agence nationale pour la cohésion des territoires, l’Assemblée des Communautés de France, Régions de France et la Fabrique de l’industrie.

Partager
Imprimer
Contact

Mathilde Jolis

Responsable des relations presse

  • 01 56 81 04 26
  • mathilde.jolis@la-fabrique.com
  • 81 boulevard Saint Michel
    75005 Paris