Qu’est-ce qu’une « boîte d’ingénieurs » ?

Cette synthèse propose un examen sociologique de la construction du groupe Safran, issu de la fusion en 2005 de deux « boîtes d’ingénieurs » aux trajectoires très différentes, Snecma et Sagem. Alors que cette fusion menaçait d’aboutir à un échec à la fin des années 2000, la culture d’ingénieurs a été une des clés de l’intégration du groupe, du dépassement des conflits initiaux et de ses bons résultats sur le marché aéronautique.

Par Hadrien Coutant
Le 07/03/2018

L’expression « boîte d’ingénieurs » est courante, avec des connotations positives ou négatives. Certains louent la capacité d’innovation et d’orientation à long terme d’un management par les  ingénieurs. D’autres critiquent leur orientation trop tournée vers le produit ou la technique pour prendre en compte tous les enjeux de marché. L’organisation, la stratégie et l’intégration de Safran ont été structurées par une idéologie d’ingénieurs qui fait de l’innovation et de la maîtrise technologique la clé de la survie et du développement d’une entreprise. La direction et les équipes d’ingénieurs sont ainsi parvenues à construire le groupe malgré les nombreuses contraintes organisationnelles, marchandes, politiques et financières qui pesaient sur lui. Les projets de mutualisation de la R&D ou de développement technologique, tel que celui de « l’avion plus électrique », ont produit de l’intégration sociale en faisant adhérer les salariés à la nouvelle entreprise.

Le cas de Safran révèle que l’idéologie des dirigeants, les références partagées par les collaborateurs et les caractéristiques des marchés sont importantes pour comprendre les succès ou échecs des
entreprises. Il met aussi en avant l’existence d’un « capitalisme d’ingénieurs », alternative à une conception plus financière de la firme, qui participe à la construction d’une vision industrielle de long-terme et à l’enrôlement des parties prenantes externes et internes à la firme.


L’auteur de cette Synthèse, Hadrien Coutant, est le lauréat du premier prix de thèse du concours organisé par La Fabrique en 2017. La deuxième édition du concours “étudiants et jeunes chercheurs” sera lancée à l’automne 2018. Pour plus d’informations : cliquez ici.


Ajouter un commentaire

Un commentaire dans “Qu’est-ce qu’une « boîte d’ingénieurs » ?

  1. je confirme avec plaisir que SNECMA etait “une boite d’ingenieurs ” C’est la raison de son succes et de celui de SAFRAN!!! Pierre Alesi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Leviers de la compétitivité
Le créateur industriel au service de l'économie circulaire
Le créateur industriel au service de l'économie circulaire
Ce document s’adresse aux acteurs de la conception et aux responsables de l’environnement de groupes industriels œuvrant dans le secteur des biens de consommation de grande distribution, particulièrement concerné par...
Voir ce poste
Innovation
Véhicules autonomes : ne ratons pas la révolution !
Véhicules autonomes : ne ratons pas la révolution !
Ce Doc de La Fabrique de l’industrie analyse le développement industriel du véhicule autonome et son impact possible sur le secteur des transports. Il se penche plus spécifiquement sur la stratégie...
Voir ce poste
Leviers de la compétitivité
Le salariat, un modèle dépassé ?
Le salariat, un modèle dépassé ?
Ce document réalisé par deux ingénieurs du corps des Mines, nous invite à réinterroger les attentes et besoins des travailleurs et des employeurs autour du triptyque : liberté, sécurité, dignité.
Voir ce poste
Dialogue social dans l’industrie
Portraits de travailleurs
Portraits de travailleurs
En cette période de réforme du code du travail, La Fabrique se penche sur les travailleurs français. Qui sont-ils ? Dans quelles conditions travaillent-ils ? Et comment se sentent-ils ?...
Voir ce poste

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous pouvez à tout moment nous adresser vos contributions et participer ainsi à la réflexion sur les enjeux de l’industrie.

Devenez contributeur