Voyage dans l’industrie du futur italienne

Comment l’Italie peut trouver un nouveau souffle grâce aux technologies 4.0 ? C’est le sujet de cette note qui propose un voyage au cœur des usines 4.0 italiennes. La Fabrique publie la traduction de l’ouvrage italien Industria 4.0 en France, réalisé en 2014-2016 par des chercheurs de Torino Nord Ovest.

Par Annalisa Magone et Tatiana Mazali
Le 25/09/2018

En 2015-2016, une équipe de chercheurs de Turin a effectué un passionnant voyage dans les plus grandes usines italiennes de l’arc septentrional (de Pirelli à Comau, de Alstom à Fincantieri) pour observer comment le paradigme de l’industrie 4.0 s’implante dans le pays. Leurs observations se sont focalisées sur les modèles d’organisation et sur les transformations du « travail réel », en lien avec les mutations technologiques.

Les auteurs mettent ainsi à l’épreuve la rhétorique de l’industrie du futur : l’usine « intelligente » engendre-t-elle un modèle d’organisation en rupture avec le passé ? Les hiérarchies s’aplatissent-elles ? L’opérateur « augmenté » par les technologies devient-il un travailleur de la connaissance ? Le savoir-faire humain se transfère-t-il aux machines sans contrepartie pour les travailleurs ?

Trois mots peuvent synthétiser leur analyse : diversité, ambivalence, culture. Diversité des modèles d’organisation qui coexistent et s’apparentent moins à une rupture qu’à un toyotisme rénové qui réaliserait enfin ses promesses. Ambivalence des effets des technologies numériques sur le travail, se traduisant aussi bien par une élévation des compétences requises que par une sous-utilisation des savoir faire issus de l’expérience. Intégration dans les ateliers de nouvelles cultures – écrite, numérique, technologique – en lieu et place de la transmission orale et imitative. Si les signes d’un virage « intelligent » de la production sont indéniables, la révolution annoncée n’en est encore qu’à ses prémices et de nombreuses questions demeurent ouvertes sur l’avenir et la place du « travailleur 4.0 ».

 Pour commander la Note aux presses des Mines : cliquez ici.

Voyage dans l’industrie du futur italienne de La Fabrique de l’industrie

 

 

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Benchmarks
Ce que l'Italie nous apprend sur l'industrie du futur
Ce que l'Italie nous apprend sur l'industrie du futur
La Fabrique de l’industrie propose une synthèse pour accéder aux enseignements que nous pouvons tirer de l’industrie 4.0 en Italie. Ce document complète la publication de la traduction de l’ouvrage...
Voir ce poste
Benchmarks
Royaume-Uni : les investisseurs étrangers au secours de la stratégie post-Brexit ?
Royaume-Uni : les investisseurs étrangers au secours de la stratégie post-Brexit ?
Le Royaume-Uni a historiquement mené une politique économique de « laisser-faire » et d’ouverture aux investissements étrangers (IDE). Cette synthèse montre que l’ouverture aux échanges a compensé et non renforcé les...
Voir ce poste
Benchmarks
L'investissement étranger, moteur de la réindustrialisation au Royaume-Uni ?
L'investissement étranger, moteur de la réindustrialisation au Royaume-Uni ?
À l’heure où la France s’interroge sur les rachats étrangers d’entreprises, cette note analyse la politique de promotion d’investissements directs étrangers (IDE) du Royaume-Uni mise en place afin d’enrayer sa...
Voir ce poste
Benchmarks
Industrie du futur : regards franco-allemands
Industrie du futur : regards franco-allemands
En 2016-2017, la Fondation Jean Jaurès, la Fondation Friedrich-Ebert et La Fabrique ont organisé une mise en commun de la réflexion entre Français et Allemands sur l’industrie du futur. Trois...
Voir ce poste

Inscrivez-vous à la newsletter

Vous pouvez à tout moment nous adresser vos contributions et participer ainsi à la réflexion sur les enjeux de l’industrie.

Devenez contributeur