Renforcer l’adéquation entre filières industrielles, territoires et formation

Point de vue de Gabriel Artero, président de la Fédération de la métallurgie CFE-CGC et membre du Conseil d’orientation de La Fabrique de l’industrie à propos de la Note « L’étonnante disparité des territoires industriels. Comprendre la performance et le déclin ».

Par Gabriel Artero
Le 18/11/2019

Je me félicite que la Fabrique de l’industrie ait pu se saisir de ce sujet pour expliquer « L’étonnante disparité des territoires industriels. Comprendre la performance et le déclin ».
La Fédération de la Métallurgie CFE-CGC que j’ai l’honneur de présider reste attachée à défendre l’industrie, ses emplois et ses salariés, que ce soit dans les grands groupes, les PME-PMI ou les entreprises de taille intermédiaire (ETI). La branche Métallurgie qui pèse près de la moitié de l’industrie, avec ses 1,5 millions de salariés, est constituée de 42 000 entreprises de toute taille. Parmi celles-ci, 80 % des établissements ont moins de 50 salariés et 9 % sont des ETI. La France est donc bien essentiellement composée d’un tissu industriel de PME-PMI.

La mission « Territoires d’industrie » initiée par le gouvernement a pu identifier des territoires qui bénéficient d’une aide au développement déployée en région. L’objectif de cette mission étant de compléter l’approche par filière et une optique territoriale, dans laquelle tous les territoires sont concernés, et pas seulement ceux ayant perdu des emplois ces dernières décennies ni ceux plus florissants. L’ambition est d’insuffler une dynamique collaborative soutenue par un appareil de formation en lien avec l’industrie. Un « panier de services » comprenant une vingtaine d’actions est mis à la disposition pour répondre aux besoins identifiés : recruter en renforçant l’offre de formation aux métiers industriels, attirer en mobilisant les opérateurs de l’Etat pour appuyer des projets des territoires d’industrie, innover en permettant aux PME d’accéder à la recherche et au développement, simplifier en facilitant les demandes de dérogation administrative pour mettre en œuvre les projets.

Le principal moteur du développement de l’emploi dans un territoire tient bien du dynamisme de l’entreprise industrielle à générer de la croissance, qui ne soit pas uniquement assise sur le territoire dans lequel elle est installée. Par ailleurs, la transformation technologique à l’œuvre, aussi rapide que violente, va voir disparaître certains métiers et en faire émerger de nombreux autres. La CFE-CGC argue de tout son poids pour mettre en avant la nécessaire adéquation entre filières industrielles, territoires et formation pour tous. En ce sens, la constitution d’un OPCO Industrie doit contribuer à cette transformation de nos territoires d’industrie.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

icon Politiques publiques
Appel à projets de recherche pour repenser la ville des travailleurs
Appel à projets de recherche pour repenser la ville des travailleurs
Le PUCA lance un appel à projets de recherche pour améliorer la connaissance des relations entre ville et travail. Les réponses sont attendues pour le lundi 31 août 2020.
Voir ce poste
icon La désindustrialisation en France et en Europe
Vers la renaissance industrielle française ?
Vers la renaissance industrielle française ?
« Vers la renaissance industrielle » est le titre de l’ouvrage écrit par Anaïs Voy-Gillis et Olivier Lluansi. Hier considérée comme dépassée, l’industrie fait son retour : donner à nouveau la priorité...
Voir ce poste
icon Leviers de la compétitivité
Les trajectoires variées des territoires industriels
Les trajectoires variées des territoires industriels
En plusieurs siècles, l’industrie a imprégné non seulement l’histoire économique et sociale mais aussi les paysages et les cultures de nombre de territoires. Ce sont eux, ces territoires fragilisés par...
Voir ce poste
icon A la découverte de l’industrie
Deux millions de bébés chinois nourris au lait normand
Deux millions de bébés chinois nourris au lait normand
Les initiatives se multiplient pour favoriser la renaissance de l’industrie, en difficulté au sein de certains territoires. Toutefois, dans tous les secteurs, même ceux en déclin, on observe de belles...
Voir ce poste

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter