Les start-up au service de l’industrie

Il est parfois avancé que la France serait particulièrement dépourvue de start-up à vocation industrielle. L’objectif de ce travail est de comprendre dans quelle mesure les start-up participent à la redynamisation de l’industrie française.

2 Commentaires Donnez votre avis
Par Caroline Granier
Le 03/01/2020

Il est parfois avancé que la France serait particulièrement dépourvue de start-up à vocation industrielle. C’est en tout cas ce que tendrait à montrer la liste des entreprises qui constituent le NEXT40, l’indice créé en 2019 pour rendre visibles les futurs champions français de la Tech. Ce dernier met en effet principalement en avant des firmes de services. L’objectif de ce travail est de comprendre dans quelle mesure les start-up participent à la redynamisation de l’industrie française.

Pour cela, notre étude examinera la composition sectorielle des firmes identifiées comme des start-up au regard de leur rythme de croissance. Elle intègrera l’ensemble des entreprises qui contribuent effectivement à rendre florissante l’industrie française et pas seulement celles qui appartiennent strictement au secteur manufacturier tel qu’habituellement défini dans les classifications statistiques.

Il s’agira également de s’intéresser au financement des start-up françaises. Si l’insuffisance du financement des start-up (financing gap) est largement documentée à l’échelle de la France, nous chercherons à le vérifier dans le cas spécifique des start-up à vocation industrielle. Nous rendrons compte aussi des opportunités technologiques liées aux activités industrielles en général et à l’industrie 4.0 en particulier. Nous nous interrogeons enfin sur le rôle que peuvent jouer les grands groupes industriels dans l’essor des start-up.

Ajouter un commentaire

2 commentaires dans “Les start-up au service de l’industrie

  1. Bonjour, au vu de votre plan de travail, je serais également curieux de savoir dans quelle mesure les startups permettent d’augmenter la productivité des entreprises industrielles déjà installées. Il semble que votre plan de travail actuel se concentre sur les startups ayant elles-mêmes des activités industrielles, mais qu’en est-il des startups non industrielles (p.ex., digitales, intelligence artificielles, cybersécurité…) offrant leurs produits aux entreprises industrielles ? Quel est leur impact sur la compétitivité du tissu industriel ?

    1. Bonjour,
      Tout d’abord nous vous remercions pour votre intérêt sur le sujet. C’est effectivement un angle que nous avons bien en tête. Nous ne nous penchons pas uniquement sur les startups purement manufacturières mais bien sur toutes celles qui ont vocation à aider l’industrie à gagner en productivité.
      Nous allons sortir un working paper d’ici quelques semaines sur ce sujet. Si vous souhaitez être averti, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter.
      Enfin, si vous souhaitez nous apporter un témoignage, n’hésitez pas à nous contacter : info@la-fabrique.fr

      Bien cordialement,
      L’équipe de La Fabrique de l’industrie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

icon Industrie du futur
Internet des objets pour l’industrie : quelle valeur ont vos données ?
Internet des objets pour l’industrie : quelle valeur ont vos données ?
Ce projet a pour objectif d’analyser le déploiement de l’IIoT dans les entreprises industrielles, principalement en France. Il s’inscrit dans l’axe de recherche « Industrie 4.0 » de La Fabrique.
Voir ce poste
icon Emploi et compétences
La robotique collaborative : au service de l’humain et de l’usine du futur ?
La robotique collaborative : au service de l’humain et de l’usine du futur ?
Notre étude se focalise sur les aspects qualitatifs de la transformation du travail liés à l’usage de la cobotique en questionnant les modalités d’interaction entre l’opérateur et le robot en...
Voir ce poste
icon Emploi et compétences
Gestion des compétences et organisation du travail dans l’entreprise du futur
Gestion des compétences et organisation du travail dans l’entreprise du futur
Un groupe de travail recueille et analyse l’expérience d’entreprises ayant investi dans les technologies de l’entreprise du futur. L’objectif est d’identifier des pratiques inspirantes, en cherchant à mettre en évidence...
Voir ce poste
icon Formation dans l’industrie
Chaire Futurs de l’industrie et du travail Formation, innovation, territoires (FIT^2)
Chaire Futurs de l’industrie et du travail Formation, innovation, territoires (FIT^2)
Chaire Futurs de l’industrie et du travail Formation, innovation, territoires (FIT2)
Voir ce poste

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter