La tarification du carbone et ses répercussions. Exposition sectorielle au surcoût carbone

Dans un nouvel ouvrage, La Fabrique de l’industrie et Deloitte évaluent pour la première fois le risque d’augmentation des coûts pour l’ensemble des secteurs de l’économie française, du fait du renchérissement des émissions de CO2.

La tarification du carbone qui se développe partout dans le monde constitue un élément essentiel des politiques climatiques mises en œuvre par les États signataires des Accords de Paris. Il s’agit d’inciter les producteurs à investir dans des technologies bas carbone, devenues rentables du fait du renchérissement des émissions, et donc in fine d’encourager l’innovation permettant de limiter les coûts de la transition climatique.

Ce nouvel ouvrage, réalisé en partenariat avec Deloitte France, présente le niveau de surcoût auquel chaque secteur d’activité risque de faire face, en l’état actuel des techniques de production et dans l’hypothèse d’un prix du carbone de 250 € par tonne. Pour ce faire, il modélise la répercussion du prix du carbone le long des chaînes de valeur, en tenant compte de la capacité relative de chaque secteur à absorber ou à transférer une partie de ce « surcoût carbone » dans ses prix de vente. En bout de chaîne, l’étude montre que les ménages assument un peu moins de la moitié du surcoût induit par la tarification des producteurs européens (hors taxe carbone à la consommation, donc) quand certains secteurs fortement émetteurs sont également très significativement affectés, à hauteur de plusieurs points de chiffre d’affaires.

Cette étude aborde un aspect, et un aspect seulement, des effets attendus de la tarification du carbone. Le déplacement global de l’offre et de la demande sous l’effet du « coût carbone » dépendra également d’autres paramètres tels que l’inflation et son acceptabilité, la compétitivité des entreprises face à la concurrence, les effets de substitution, le progrès technologique et les investissements. Elle permet ainsi d’identifier les secteurs pour lesquels un effort d’investissement semble prioritaire pour soutenir la transition énergétique et en minimiser l’impact sur les consommateurs.

Cette note s’adresse aux dirigeants d’entreprises, décideurs publics, chercheurs, étudiants et citoyens souhaitant comprendre les effets de la tarification du carbone et de sa répercussion au sein des chaînes de valeur.

L’ouvrage est également disponible en version papier sur le site des Presses des Mines.

 

 

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi

icon Transition énergétique
Tarification du carbone : des effets en cascade
Tarification du carbone : des effets en cascade
Ce travail permet de repérer les secteurs pour lesquels l’investissement public et privé apparaît comme le plus essentiel ou le plus urgent.
Voir ce poste
icon Les politiques industrielles en France et en Europe
Ajustement carbone aux frontières. L’Europe à l’heure des choix
Ajustement carbone aux frontières. L’Europe à l’heure des choix
Cette étude explique pourquoi les entreprises semblent hésitantes à se saisir du mécanisme d’ajustement carbone aux frontières destiné à empêcher le « dumping climatique », et examine les questions techniques,...
Voir ce poste

Pour suivre nos actualités, abonnez-vous à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter